Écrit par makesense

Un portrait spécial Noël pour répondre aux vraies questions que vous vous posez en cette période de fêtes : Pourquoi faire son arbre généalogique ? Et surtout comment gagner de l’argent quand on est un entrepreneur social (et arrêter d’être vu comme l’idéologue pauvre de la famille à Noël) ?

Tu fais quoi chez makesense ?

Je suis responsable partenariat et je vends des missions pour accompagner les entreprises qui cherchent à se transformer ou à travailler avec des entrepreneurs sociaux, ce qui contribue à financer la belle équipe de 12 personnes de l’incubateur makesense.

Tes tips pour signer des contrats ?

Ecouter et encore écouter, je passe au moins la moitié de mes rendez-vous exploratoires à faire parler mon prospect. Ca me permet de vraiment me mettre à sa place et de comprendre ses blocages, ses motivations, ses attentes, etc.

Toujours oser demander au prospect son budget estimatif, s’il n’a pas d’idée ou qu’il ne veut pas me le donner, je tente un petit « d’accord, donc si je vous dis 20k pour co-construire cette journée de séminaire, qu’est-ce que ça vous évoque ? » et j’observe sa réaction toujours prête à dégainer « oui bien sur ça dépend de beaucoup de choses ».

L’envie d’avoir envie : je ne lâche rien, je crois sincèrement en ce qu’on fait et je n’ai pas honte d’être passionnée par les sales (pas de contrat pas d’argent, pas d’argent pas d’équipe, pas d’équipe pas d’impact social… et pas de palais).

C’est quoi ton modèle de société idéal ?

Une société où chacun pourrait manger (des frites) à sa faim, où les résultats business et impact sont enfin alignés.

C’est quoi ton pouvoir secret ?

Je suis généalogiste à mes heures perdues, c’est une passion de mamie, extrêmement chronophage, et qui s’est accentuée avec la découverte des milliers de documents d’archive numérisés et consultables en ligne

Depuis à chaque Noël je fais un atelier généalogie pour forcer mes collègues de makesense à mener cette introspection familiale et leur expliquer comment débuter

Mais à quoi ça sert ? A apprendre patience et rigueur, mais aussi à savoir si votre mari n’est pas votre cousin, à apprendre si vos ancêtres étaient monarchistes, républicains, collabos ou justes, à découvrir des prénoms improbables comme Clodomir ou Pharaïlde, à pimenter les diners de famille.

Joyeuses Fêtes de toute l’équipe makesense